Milos oenotourisme dans les cyclades

Milos porte d’entrée de l’archipel des Cyclades (2 de 4)

Où il est beaucoup moins question de nos transports sur la grève …

que de la grève dans les transports maritimes durant notre séjour.

 

Avec ses 151 km2, Milos est une île de taille moyenne qui a longtemps été reconnue comme la plus calme de l’archipel. C’est toujours le cas bien que la fréquentation touristique soit en progression constante, un peu comme si de plus en plus de gens étaient attirés par le fait qu’il y ait ici moins de touristes et de bruit qu’à Santorini ou Mykonos, par exemple. Curieux paradoxe auquel il y a plus d’une explication.

D’abord, le tourisme n’est pas la seule activité économique de l’île, la pêche, l’agriculture et surtout le secteur minier contribuant pour beaucoup à la prospérité palpable du milieu. Ce qui fait que l’essentiel des installations d’accueil se trouve concentré dans les zones portuaires d’Adamas et Pollonia.

Ensuite, le nombre de plages sensationnelles est élevé et les excursionnistes, motorisés pour la plupart, se répartissent le jour sur l’ensemble du territoire accessible, quelques zones minières ne l’étant pas.

Et en fin de journée, tout ce beau monde est heureux de rentrer au port et de s’attabler dans la bonne humeur, c’est certain, mais sans les débordements tapageurs des stations à la mode. Y a-t-il quelque chose dans l’air de Milos qui induise la sérénité? L’âge moyen de la clientèle est-il un facteur? Mystère.

 

Milos

Voyez les images des ports d’Adamas et de Pollonia dans notre album FaceBook À LA DÉCOUVERTE DES CYCLADES : MILOS

 

Milos, plus de 70 plages et baies

Notre séjour à Milos qui devait être de 7 jours en aura finalement duré 10. Le jour même de notre départ prévu pour Santorini, un mouvement de grève des marins a paralysé l’ensemble des liaisons maritimes. Aux prises depuis plusieurs années avec des difficultés financières endémiques, le Parlement Grec s’est vu forcé par ses créanciers européens de décréter une nouvelle hausse d’impôts et des coupures dans les pensions de retraite. Ce qui, on le comprend, a provoqué une grogne monstre dans la population en général et les syndicats en particulier. Les gens de mer ont été les premiers à réagir avec une grève de 48 heures visant à faire pression sur le gouvernement.

 

.

Ça peut paraître quelque peu exagéré mais nous étions presque heureux de prolonger notre séjour à Milos, tant le rythme, la beauté des lieux et la nature accueillante et généreuse de ses habitants nous ont envoûtés. Bien entendu, il a fallu reprogrammer quelque peu la suite des choses, déplacer notre réservation à Santorini, mais nous avions fort heureusement laissé libre une plage de quelques jours, de manière à pouvoir ajouter une excursion de dernière minute. Delos, ou Mykonos par exemple. Eh bien, ce sera pour la prochaine fois car il y en aura une, c’est certain.

 

Milos

 

Voyez la suite dans notre album FaceBook MILOS À LA SAISON DES COQUELICOTS

 

Sondage-éclair

.

À la bonne vie !

André Giroux # blogueur_blagueur