Santorini blogue oenotourisme André Giroux blogueur-blagueur VINDICI

Santorini volcanique, photogénique, oenotouristique (3 de 4)

Un bref résumé des 3 500 dernières années de la fabuleuse histoire …

de la Planète Vin et des curieux rituels matrimoniaux à travers les âges 😉

 

La Caldeira

À quelque chose malheur est bon, dit l’adage. En voici une illustration on ne peut plus éloquente. Autour de 1600 av. J.C., une formidable éruption volcanique a entraîné la destruction d’une partie de l’île de Santorini telle qu’on la connaissait alors. Projeté dans toutes les directions, le magma  a formé d’autres îles constituant aujourd’hui l’archipel de Santorini. Vidée de son magma, une vaste chambre souterraine s’est alors affaissée pour créer une immense dépression à fond plat, submergée et cernée par des falaises. C’est ce qu’on appelle une caldeira, ou caldera, un mot d’origine portugaise signifiant chaudron. Colossal et d’une beauté saisissante.

Le volcan est toujours actif mais il fait l’objet d’une surveillance constante. Les villages de Fira et Oïa sont accrochés à la falaise,dominant la mer et des plages de galets de lave noirs, rouges et blancs. Elles disposent toutes deux d’un petit port dans la caldeira auxquels ils sont reliés par un chemin escarpé permettant de les rejoindre à pied ou à dos d’âne. Elles reçoivent annuellement des centaines de milliers de touristes attirés par la promesse de vues spectaculaires. Ils ne sont jamais déçus. Vous y croiserez de nombreux couples, en tenue de noces ! Sans doute sont-ils venus pour immortaliser leur engagement mutuel (sur FaceBook ?) dans un cadre digne de la pureté de leurs sentiments 😉 

Nous avons opté pour Fira. Comme la saison débutait à peine, nous avons échappé aux longues processions de voitures sur des routes en lacet et pu faire quelques photos intéressantes, sans risquer d’être piétinés à mort. Nous ne disposions que de quatre jours, conséquence de la grève des ferries, et avons mis l’accent sur la visite, intensive, des vignobles représentant le plus grand intérêt pour des passionnés d’oenotourisme qui n’en sont plus tout à fait à leurs premières armes.

Nous commencerons par un domaine établi sur des installations datant d’avant notre ère car, ne l’oublions pas, le vignoble de Santorini est l’un des plus anciens du monde avec une histoire de 3 500 ans.  Il est d’ailleurs inscrit au patrimoine mondial.

 

Lune de miel à Santorini

Voyez notre album FaceBook SANTORINI BEAUTÉ VOLCANIQUE 

 

Oenotourisme à Santorini

L’éruption volcanique a formé un sol de texture unique qui comprend de la lave, de la cendre volcanique et du calcaire crayeux. Cette composition accueille des vignes à faible rendement qu’elle protège naturellement des maladies. L’ensemble du territoire viticole de Santorini n’a jamais été affecté par le phylloxéra. On dit qu’il est auto-planté.

De la taille à la récolte, tout y est fait à la main. Les vignerons ont inventé une méthode de taille distincte, appelée « kouloura ». Les vignes  forment une spirale, une sorte de panier naturel qui protège les raisins du vent violent. Dans les zones de forte pente, des terrasses en pierre appelées «pezoules» facilitent la culture et maximisent l’absorption de l’eau de pluie. Les vignes ne sont pas irriguées artificiellement et les précipitations sont rares. Par conséquent, l’hydratation des plantes est tributaire de l’humidité naturelle et de la brume de mer absorbées par le sol volcanique.

 

Art Space Domaine Viticole Musée Galerie d'Art Santorini

Consultez l’album FaceBook ART SPACE WINERY SANTORINI

 

Art Space Winery

Nous voici maintenant dans une grotte habitée plusieurs siècles avant J.C. La photo est celle d’une cuve creusée dans le roc, vraisemblablement pour recevoir et fouler le raisin, car les viticulteurs de l’époque avaient depuis longtemps percé les secrets de la fermentation.

Les Argyros ont acquis l’installation en 1861 pour y pratiquer la vinification verticale sur trois niveaux différents, se servant de la gravité et du flux naturel sans l’utilisation de pompes. La vieille cave pré-industrielle de 1861 a fermé ses portes en 1952, lorsque son troisième propriétaire, Nikolaos Argyros, a fondé l’Union des coopératives pour les produits de Thira et du même coup le plus grand vignoble de l’île, maintenant connu sous le nom de SantoWines. Nous le visiterons le lendemain.

En 1999, son fils, Antonis Argyros, ressuscite l’installation et fonde Art Space. Les chambres de l’ancienne caverne sont restaurées et utilisées comme musée pour nous rappeler l’histoire du vin. Les plus grandes salles sont converties en galerie d’art exposant des œuvres d’artistes contemporains, grecs et étrangers. L’espace contigu est transformé en salle de cuves dernier cri et perpétue la tradition familiale d’artisans préférant la qualité à la quantité.

 

 

SantoWines

SantoWines a été fondée en 1947 par le père d’Antonis Argyros que nous venons de rencontrer à Art Space. Disposant d’une vue incroyable sur la fameuse caldeira, SantoWines acueille annuellement 400 000 visiteurs de partout dans le monde.

Fonctionnant sur le modèle coopératif, cet établissement vinicole est construit à différents niveaux. De la réception des raisins à la mise en bouteille, on y utilise le phénomène physique de la gravité qui améliore grandement la qualité des vins produits. La cuverie a une capacité de 4 000 tonnes, le caveau recèle une riche collection de vins, blancs, rouges et Vinsanto qui vieillissent en fûts de chêne.

SantoWines investit dans l’amélioration continue des techniques de culture et de vinification et se préoccupe de la préservation de la biodiversité par le truchement d’une pépinière de variétés autochtones.

Le tour guidé comprend une visite des caves, le visionnement d’un documentaire sur le vignoble, la tradition viticole et le vin de Santorini. Les diverses dégustations sont menées avec professionnalisme.

 

SantoWines domaine viticole coopératif Santorini
« Vieux motard que jamais », songerez-vous peut-être en parcourant l’album FaceBook SantoWines

 

Le Domaine Sigalas

Dans l’ancienne plaine d’Oia se trouve la cave du Domaine Sigalas. Ici, le cépage le plus vibrant de la zone méditerranéenne, le Santorini Assyrtiko, ainsi que l’Aidani, l’Athiri, le Mandilaria et le Mavrotragano sont mis à profit. Dans le respect de leurs caractéristiques organoleptiques, des vins de qualité sont produits.

La société a été fondée en 1991 et la cave initiale a été constamment agrandie et modernisée depuis. Si bien que la capacité de production et de mise en bouteille est aujourd’hui de 300 000 bouteilles par an. Les vins sont exportés vers plusieurs pays d’Europe ainsi qu’en Asie, en Australie, au Brésil, aux États-Unis et au Canada.

La salle de dégustation peut accueillir jusqu’à 40 invités mais il faisait si beau ce jour-là que nous avons demandé à déguster en plein air. Quelle bonne idée! Et la formule de la dégustation est épatante. On place devant vous un napperon avec des cercles identifiant chacun des vins qu’on s’apprête à y déposer. La suite vous appartient, à vous de les départager et de noter vos préférences, sans expert pour vous influencer.

 

Domaine Sigalas domaine viticole Santorini

Savourez ce beau dimanche à Santorini dans notre album FaceBook DÉGUSTATION AU DOMAINE SIGALAS

 

Sondage-éclair

.

À la bonne vie !

André Giroux # blogueur_blagueur